Objectifs

Aujourd’hui, l’Ordre du temple vit toujours car le sublime honneur de la foi des hommes, de ceux qui ont cet esprit de chevalerie ne peut disparaître.

Tout homme a le droit d’appartenir à cette communauté fraternelle. Ce qui existe ici-bas mérite d’être connu, surtout lorsqu’il s’agit de préserver et de perpétuer des traditions permettant de suivre une règle de vie, conforme à une quête permanente de fraternité entre tous les hommes Qu’on se rassure, aucun chevalier templier n’aspire à un quelconque pouvoir, comme certains l’ont cru. Ils se contentent d’apporter leur pierre à la préparation d’un monde meilleur.

Au seuil du XXIème siècle, plus que jamais les êtres ont besoin de fraternité; le fait qu’ils adhèrent à l’ordre du temple ne devrait étonner personne. L’Ordre des templiers d’antan existe toujours envers et contre tout. Il se développe comme par nécessité d’un retour aux sources.

Les hommes et les femmes qui entrent dans l’Ordre des chevaliers du temple sont parfaitement conscients de leur avoir et de leur être, et c’est en leur âme et conscience qu’ils ont accepté de vivre en Chevalier.

L’être entre libre dans l’Ordre, il s’y trouve libre, et il est libre de sortir de l’Ordre selon sa volonté.

Mais être templier aujourd’hui, c’est accepter de suivre une voie sans détour ni contour, sans tricher ou mentir. Être chevalier de l’ordre, c’est s’ouvrir indéniablement sur l’éveil et la connaissance : éveil spirituel avec une prise de conscience de soi et des autres ; Car, pour les Chevaliers templiers, la vie spirituelle n’est pas la vie puritaine, mais bien une ascension mesurée dans la joie et l’amour du prochain.

Être templier aujourd’hui, c’est se prononcer en faveur de la sérénité et du progrès, dans un souci constant d’équilibre à tous les niveaux.

C’est aussi renouer avec la philosophie, l’esprit des anciens templiers qui refusaient la dictature, la tyrannie sous toutes ses formes, prônant la désobéissance à tous les préjugés, tabous, pour défendre dans une alliance fraternelle les vertus de la tolérance et de l’universalité templière.

L’ordre est universaliste, une seule humanité dans le concert fraternel.

L’Ordre fortifie ses membres par une juste et sérieuse préparation à la gnose et le partage du travail alchimique. “Esprit et Matière”. Puissent tous les Hommes se souvenir qu’ils sont frères et que la véritable lumière du seul maître est celle du Père créateur qui prépare l’être à son ascension intérieure “le Graal “. Pour cette raison fondamentale, l’Ordre est gouverné souverainement par un Grand Maître, mais aussi par un Collège de Templiers. Comprenant  Un  Prieur national, des Prieurs régionaux et des Commandeurs.

Quels sont aujourd’hui les buts de l’Ordre des Chevaliers du Temple ?

En véritable héritier traditionnel des Templiers, l’Ordre travaille à la réalisation des mêmes buts qui ont animé les Chevaliers d’Antan, la création d’un monde dans lequel tout être humain peut se réaliser entièrement, dans l’épanouissement harmonieux et équilibré de toutes ses possibilités compatibles avec le mode de vie social qui est le sien.

La vie interne de l’Ordre ainsi que toutes ses manifestations extérieures sont basées sur des principes essentiels et indispensables à l’édification d’une humanité plus juste et plus égale.

La formation du Chevalier Templier au sein de sa Commanderie exclut toute forme de parure ou de convoitise, puisqu’il doit passer différentes étapes l’empêchant de tricher avec lui- même. Cet enseignement permet également de consolider les liens qui unissent les Chevaliers entre eux, tout en donnant à l’Ordre une crédibilité.

Quel que soit leur rang ou leur fonction, les Templiers d’aujourd’hui, comme les anciens Chevaliers de l’Ordre, respectueux envers leurs engagements, restent des serviteurs de l’esprit chevaleresque qui se définit par douze qualités : Fidélité – Respect – Humilité – Courage – Entraide – Engagement – Discipline – Compétence – Abnégation – Tolérance – Dignité – Conviction.

En fait, la Chevalerie Templière permet de découvrir son véritable moi et de l’analyser sans s’égarer.

Le vocable de Chevalier prend ici sa véritable dimension, surtout de nos jours. Le Chevalier du Temple est un être consacré, qui n’a de cesse dans sa quête de la lumière dans le plus grand esprit de l’honneur tout en méprisant les honneurs.

Il doit être plus actes que paroles, être l’instrument de la paix toujours et en tous lieux, considérer le bien de l’homme et respecter la vie.

Chaque membre à un parrain. Le rôle du parrain est important. Comme les deux chevaliers sur la même monture, le sceau principal de l’ordre, le parrain et le filleul symbolisent la fraternité et l’entraide.

Plusieurs buts :

1) Protéger l’ordre des chevaliers du Temple, sur le plan civil, contre toutes attaques.

2) Défendre leur droit de porter les marques des Templiers et de pouvoir ouvertement présenter l’ordre.

3) Pouvoir intervenir officiellement afin que le nom de l’ordre des templiers ne soit plus galvaudé par des sectes.

Cette reconnaissance internationale a force de loi dans les pays énoncés, et seul l’Ordre des Chevaliers du Temple peut donner aux hommes et aux femmes désireuses d’être reconnus comme de vrais chevaliers Templiers.

La cotisation fait partie intégrante de l’égrégore Templier. Le Prieuré, bien qu’association à but non lucratif, entretient des frais : location de locaux pour les commanderies, courriers aux membres, gestion des matériels « drapeaux, bougies». L’assemblée générale de l’association présente les comptes du Prieuré chaque année lors du Convent national.

En conclusion

La chevalerie du Temple est en marche vers un avenir qu’elle assume elle-même, grâce à ses Chevaliers Templiers. Elle milite en faveur de la paix, de la défense de la vie sous-toutes ses formes, et s’oppose aux sectes et aux guerres imbéciles. Elle combat la haine, le racisme et tout ce qui devient extrémiste. Elle participe aux actions humanitaires par des commissions. Elle combat pour la défense des libertés acquises, matérielles et spirituelles en œuvrant pour la de la nature et de son principe fondamental. Elle développe une spiritualité nouvelle, par l’apport d’une prise de conscience différente. Ainsi, il existe un autre chemin. Ce chemin, on décide un jour de le fouler pour faire renaître la sagesse des chevaliers d’autrefois. Encore faut-il le trouver. La progression mentale de tout être se traduit par sa conduite au quotidien, son comportement par rapport aux autres et ses aptitudes. Nul ne détient la perfection, mais chacun peut se perfectionner. Nul ne détient la vérité qui est UNE, mais chacun peut s ‘en rapprocher.